Monomanie : Sorte de trouble mental dans lequel une seule idée semble absorber toutes les facultés de l’intelligence.

Slideshow

Get the Flash Player to see the slideshow.

Les plus lus

Une p’tite vidéo ?

Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.

Utilisateurs en ligne

13 214 lecture(s)

Rampe éclairage LED haute puissance, V2

Tout d’abord, tout ce que j’ai pu tester jusqu’à présent concernant l’éclairage LED (Superflux) n’a pas donné grand chose de concluant en eau douce.
L’intensité lumineuse est bien là, mais le spectre ne doit pas être adapté aux plantes, même pour les mousses supposées moins exigeantes en lumière. Je suis donc passé aux LEDs haute puissance, grâce à mon ami Slade, d’autant plus que c’est pour éclairer mon nano récif de 30L.

La version V1 ne m’a pas totalement satisfait notamment pour la dissipation de la chaleur. Les ailettes sont décalées par rapport aux LEDs les rendant peu efficaces. Je ne veux pas mettre de ventilo car j’essaie d’éviter le bruit autant que possible.

Voici la V2, toujours faite maison, et toujours avec les précieux conseils de mon ami Slade.

Structure alu, vis écrous :
Des bouts de feutre ont été mis pour que le radiateur ne soit pas rayé, une fois posé dans le « rack ».

Rampe éclairage LED haute puissance V2

Pâte thermique sur les emplacements prévus :
Tracer au crayon pour faciliter ensuite la pose des LEDs aux bons endroits.

Rampe éclairage LED haute puissance V2

Fixation des LEDs :
Il existe de la colle thermique, mais je mets 3 ou 4 points de colle silicone (pour aquarium) par LED pour pouvoir les enlever ultérieurement, au cas où. C’est largement suffisant vu le poids.

Rampe éclairage LED haute puissance V2

Soudure et câblage :
J’ai voulu faire 3 circuits à part pour pouvoir les contrôler indépendamment : blanches, royal blue et refuge.
Pour gagner beaucoup de temps par la suite, faire un croquis même très simple de la disposition des LEDs et du câblage, entre le circuit des blanches et celui des royal blue. Ca aide beaucoup lors de la soudure des fils.
Plus à l’aise avec la soudure, j’ai câblé tout le circuit sans tester individuellement le fonctionnement de chaque LED. Ca permet d’optimiser la longueur des fils.

Rampe éclairage LED haute puissance V2

Premiers tests :
On verra plus tard pour voir quelle est la tension optimale.

Rampe éclairage LED haute puissance V2

Eclairage du refuge :
J’ai voulu essayer un réflecteur (+-5°).

Rampe éclairage LED haute puissance V2

Structure avec éclairage du refuge :
Des bouts de feutre ont été collés sur les 4 pattes, pour que la rampe puisse glisser sans grincer sur les rails de l’étagère. La 4e patte est coulissante pour pouvoir mettre la rampe dans les rails sous l’étagère. Une fois la rampe en place, je serre l’écrou pour bloquer cette patte mobile. Il faudrait que je trouve un écrou papillon pour me faciliter la tâche. Pas facile de serrer un écrou de 3 à la main…

Rampe éclairage LED haute puissance V2

La rampe complète :
Les drivers, dominos et fils sont cachés « au mieux »…

Rampe éclairage LED haute puissance V2

Eclairage du refuge :
Mesure au luxmètre pour avoir une idée. A hauteur de tabouret, 45 cm : 12000 lx. On voit que ça éclaire une zone d’environ 15 cm de diamètre.

Rampe éclairage LED haute puissance V2

Mise en place de la rampe :
La rampe est posée dans les rails supportant chaque plateau de l’étagère. Pour la maintenance du bac, il suffit de glisser la rampe pour dégager l’accès.
La tension optimale constatée est de 18V.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Mesure au luxmètre de la rampe en place :
A 41 cm : 1930 lux

Rampe éclairage LED haute puissance V2

Ajout de réflecteurs :
J’achète des grands réflecteurs Juwel d’1m20 de tube fluo que je découpe ensuite. Ca permet d’une part de récupérer un certain pourcentage de la déperdition, d’autre part de ne pas être ébloui une fois qu’on est assis ou quand on regarde les bacs de trop près.
La rampe est ainsi quasiment dans sa forme définitive. J’ai fini par enlever le réflecteur pour le refuge, l’angle étant beaucoup trop faible au niveau de la surface. A voir éventuellement si je rajoute une plaque de plexiglas, dans ce cas le couvercle du bac pourra être retiré.

Rampe éclairage LED haute puissance V2

LED haute puissance : 5 cool white (CW) + 4 Royal Blue (RB) (12h30-23h00). Les 4 RB sont allumées 12h00-23h30. 1 CW pour le refuge (12h30-23h00)
Puissance consommée (alimentation incluse) : 30W. 15.5W pour les 5 CW, 11W pour les 4 RB, 3.5W pour la CW du refuge

Les LEDs ont été commandées sur le site cutter.com.au, où la navigation n’est pas des plus simples…

Le prix :
CW : 6,77 euros X 6 = 40,62 euros (dont celle du refuge). Réf. XPGWHT-L1-1C0-R5-0-01
RB : 4,57 euros X 4 = 18,28 euros. Réf. XPEROY-L1-D40-16-0-01 min 500mw Royal Blue
Driver : 1,74 euros X 3 = 5,22 euros
Radiateur : 21,1 euros X 1 = 21,10 euros. Réf. SK42-200-SA (Radiospares)
Equerre alu 1m : 7 euros X 1= 7 euros (?)
Radiateur LED refuge : 1,13 euros X 1 = 1,13 euros. Réf. SK 454 – 75 SA (Radiospares)
Réflecteur : 15 euros pour 1m20. Je me sers de la moitié environ, soit 7.50 euros.

Total : 100,85 Euros

Remarques :
- J’ai commandé sur des sites étrangers, ce sont les taux de change de fin septembre 2010.
- J’ai pas pris en compte les prix de gros (bien intéressants), car en achète par lots (5 ou 10).
- Je n’ai pas payé les frais de port pour les radiateurs, ayant un compte pro.

Je n’ai pas compté ce qu’il y a ci-dessous, sans parler d’un peu (beaucoup dans mon cas) d’huile de coude :
Divers : pâte / colle thermique, vis, écrous, fils, dominos, gaine thermorétractable, étain pour soudure, etc.
Alim : 18V – 30W.
J’ai une alim de rechange pour ordi portable avec tension réglable 12 à 24V (réglée à 18V donc), 90W, qui me sert pour plusieurs bacs en même temps.

Allez, pour compter large, économies d’achat de tubes au bout de 12-14 mois. Et 30 W consommés versus 37.5W (3 tubes « 11W »). Et beaucoup de connaissances acquises :)

Voici une photo en mode crépuscule :

Rampe éclairage LED haute puissance V2

Promis, d’autres illustrations du rendu dans les prochains billets, car il se fait tard :)

11 commentaires pour Rampe éclairage LED haute puissance, V2

  • j’ai trouvé ton site via FNR
    Je voulais te remercier pour une chose: tu m’a permis de trouver ENFIN un dissipateur thermique digne de ce nom en France a un prix correct.
    Ca fait quelques semaines que j’épluche les divers sites internet concernant l’éclairage led en récifal et j’essaye a chaque fois de trouver un magasin qui correspond chez nous. J’ai quasi tout trouvé mais concernant les heatsink je galérais a trouver autre chose que heatsinkusa.com
    Concernant la Résistance thermique – jusqu’à 1,3 °C/W; je ne sais pas si c’est suffisant
    En tout cas merci pour les infos

  • Quân

    Ha, ça fait plaisir si j’ai pu aider. Vu le peu de commentaires sur FNR (zéro), je me suis dit que ça intéressait personne. J’ai pas passé 2h à faire ce billet pour rien alors grâce à toi :) .
    Pour le matos, j’ai été bien aidé par un pote pour les différents choix et et la technique, j’espère qu’il va faire quelques billets de bricolage sur mon blog (hein David ;) )
    Regarde aussi sur Conrad, il y a peut-être des choses intéressantes aussi.
    Le dimensionnement de ton rad dépend de ton projet, et si tu peux ajouter des ventilos ou pas. J’ai une réf de ventilo couplé à un rad, très compact et efficace, mais ça fait un peu de bruit. Et comme j’aime pas le bruit, je préfère tout dissiper en passif.
    J’espère que tu nous montreras tes futures réalisations sur ton site, que je vais m’empresser de visiter.

  • Ouais je pense prendre 2 dissipateurs carré de 200*200 comme le tien ca me fera 400*200 mm en rectangle ca ira avec 24 leds (12 blanches et 12 bleues)
    Puis un ventilo de PC 12V 120 mm avec moins de 20db (cdiscount je pense)
    Pour le reste je vais voir mais rapiled semble pas mal
    A+
    merci pour l’adresse en tout cas

  • Quân

    Dac, bon bricolage alors ;)

  • Aurélien

    Bonjour,

    Je viens aussi de FNR, ton article est très intéressant, je vais peut être faire le grand saut…
    Je vais analyser tout ça à tête reposée.

    Merci encore.

  • Quân

    Merci :)
    J’espère que tu nous posteras ton projet si tu te lances

  • Slade

    Julien: « Résistance thermique – jusqu’à 1,3 °C/W; »
    En fait la résistance du 200x150mm (sk42/150) est de et de 0.75°C/W, je n’ai pas celles du 200 sous la main, mais si on regarde la courbe de progression de 75mm à 150mm on devrait ce trouver aux alentours de 0.7/0.65.
    En prenant cette valeur comme référence, et si on compte environ 14°C/W pour une led sur étoile+ pâte thermique, ca nous fait 23° au dessus de la température ambiante pour 12 leds, soit pour 2.4w (une xp-g à 700mA) +55°, pour rester sous les 85° au niveau du cœur il faudra un léger flux d’air pour que l’air ambiant autour du radiateur soit en dessous de 30°. Mais même sans le ventilateur, on voit qu’il reste assez de marge avec les spécifications pour ne pas ‘griller’ la led, on va juste diminuer sa durée de vie (et la luminosité aussi puisque elle baisse en fonction de la chaleur). Avec le radiateur 200×200 cela devrait aller mieux, mais le ventilateur sera probablement nécessaire cet été (alors qu’avec 9 leds on a une bonne marge sans le ventilateur).

    Quân: « j’espère qu’il va faire quelques billets de bricolage  »
    vivi ;)

  • Bonjour Quân

    J’ai découvert ton site via FNR et ça m’a grandement intéressé
    En effet, je souhaite me lancer dans les semaines à venir avec une rampe de 27 leds pour un 120L récifal. Je me suis longtemps posé la question des dissipateurs; J’ai été complètement rassuré lorsque j’ai vu que tu utilisais exactement ceux que je souhaitais utilisé (avec idem 9 led par panneau).
    As tu un retour d’expérience sur les températures et la longévité des LEDs avec le refroidissement ?
    Est ce suffisant à l’usage ?

    Merci en tous cas pour ton article !

  • Quân

    Bonjour Vince,
    Merci. Ca fait toujours plaisir de savoir qu’on n’a pas passé des heures à écrire ces articles pour rien :)
    Ecoute, ce dissipateur est surdimensionné par rapport à son utilisation actuelle (9 LEDs, 700 mA). Je suis passé à un 60L et je compte mettre 5 LEDs de plus. Ca fait 17 mois et les coraux poussent nickel. J’ai quand-même des SPS et LPS dont 2 trachy. Des problèmes d’algues, mais non liés selon moi à l’éclairage, plutôt aux dérèglements dus au changement de bac.
    Si c’était à refaire, j’aurais pris les dissipateurs individuels que tu peux voir sur les autres projets de mon site : économie de quelques euros, mais surtout gain de poids. Regarde dans les tuto de FNR, il y a le projet de JM Marley qui avait écouté mes conseils à l’époque :) . Demande conseil à Slade aussi, il est très fort. C’est lui qui m’a tout appris.

  • Vince

    Bonjour Quân, tu parles de gain de poids. Ils sont lourds ces dissipateurs ?
    J’avoue que je ne me suis pas posé la question !!

  • Quân

    Ben, j’ai pesé mon système, et de mémoire, ça doit faire 1.1 ou 1.2 kg. Le dissipateur seul doit faire dans les 0.9kg-1kg ce qui n’est pas rien. Je serais toi, j’envisagerais cette réf : SK 454 – 75 SA
    J’ai utilisé pour mon « spot crocea » ou encore cette mini rampe entre autres projets, et ça marche bien.

Répondre

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>