Monomanie : Sorte de trouble mental dans lequel une seule idée semble absorber toutes les facultés de l’intelligence.

Slideshow

Get the Flash Player to see the slideshow.

Les plus lus

Une p’tite vidéo ?

Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.

Utilisateurs en ligne

2 109 lecture(s)

Crevettes en bouteille

Voilà comment je prépare la mise en bouteille des crevettes pour leur transport, en essayant de minimiser les chocs et donc du stress.

Ne pas nourrir le bac la journée.

La pêche le soir :

Prendre un récipient plastique à coin carré. Après la pêche, je laisse le contenant flotter dans le bac toute la nuit pour pouvoir retirer leurs déjections.

MEB_01

La saleté est retirée à l’aide d’une pipette. Voici ce qu’elles ont produit en moins de 20 min. :

MEB_02

Le matin :

La mousse bleue a trempé dans le contenant toute la nuit, elle coulera plus facilement.

MEB_03

Rebelote, on retire toute la saleté. La photo n’a aucun intérêt en elle-même, mais c’est juste pour montrer que la quantité n’est pas négligeable. Toujours ça de pollution en moins pour le transport. Hop, dans un pot de plantes, faut pas gâcher.

MEB_04

Propres et prêtes :

MEB_05

La bouteille :

J’aime bien prendre des bouteilles en plastique « rigide » avec un grand goulot.

La bouteille est remplie à ras bord de l’eau du bac d’origine, et posée dans un récipient plastique. Y mettre la mousse bleue pour que les crevettes puissent s’y accrocher. Eviter de mettre une plante ou une mousse (aquatique) pour un transport long.

Remplir également un verre de cette eau. Ça peut servir au cas où une crevette se retrouve à sec durant l’opération à venir.

MEB_06

Mise en bouteille :

Verser délicatement le contenu du récipient plastique dans l’entonnoir. Le coin carré facilite la manipulation. Les crevettes basculent ainsi doucement dans l’entonnoir, sans même quitter l’eau. Elles vont descendre lentement dans la bouteille au fur et à mesure que l’eau du trop plein s’échappe, récupérée par le récipient sous la bouteille. Le verre d’eau préparé à l’avance est utilisée au cas où une crevette s’accroche encore au contenant ou à la paroi de l’entonnoir.

Cela évite ainsi de faire tomber les crevettes dans l’entonnoir (choc), puis de plus ou moins haut dans la bouteille.

MEB_07

Elles vont couler, l’une après l’autre :

MEB_08

Sans aucun traumatisme ou presque :

MEB_09

Vider la moitié de la bouteille pour le transport.

Remarques : Dans l’exemple illustré, il s’agit d’un transport de 2h (métro + voiture). La bouteille a une contenance de 1,5L. Les plus grandes crevettes font 12-14 mm.

Si j’ai le courage, je décrirai dans un futur billet comment je prépare un colis pour un envoi.

Répondre

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>